J’enseigne ce que je découvre chez l’interprète, quel qu’il soit : artiste, cadre devant une assemblée de collaborateurs, enseignant devant ses élèves, toute personne devant s’exprimer devant un public. Mais j’enseigne aussi ou plutôt je guide chaque personne désirant développer ses potentialités, améliorer son quotidien, que ce soit au travail, à la maison ou dans ses passions.   C’est en faisant de ses mouvements une opportunité de changement que chacun pourra au fil du temps aller vers une organisation fonctionnelle plus harmonieuse.

Pour recevoir la Newsletter

Tout est mouvement...

La Voix du Corps

J’enseigne ce que je découvre chez l’interprète, quel qu’il soit : artiste, cadre devant une assemblée de collaborateurs, enseignant devant ses élèves, toute personne devant s’exprimer devant un public. Mais j’enseigne aussi ou plutôt je guide chaque personne désirant développer ses potentialités, améliorer son quotidien, que ce soit au travail, à la maison ou dans ses passions. C’est en faisant de ses mouvements une opportunité de changement que chacun pourra au fil du temps aller vers une organisation fonctionnelle plus harmonieuse.

Je propose à chacun d’explorer et de prendre conscience de comment il agit, de devenir curieux de lui-même. Je l’invite à prendre des chemins peut-être plus en adéquation avec ce qu’il est et finalement à devenir son propre guide. C’est souvent dans cette curiosité que les tensions excessives nourries par des habitudes ou des attitudes blessantes se résorbent doucement, laissant place à un confort de vie. Alors souvent une voix/voie plus large s’épanouit.

J’enseigne ce qui se dévoile sous mes yeux, ce qui m’apparaît souvent dans une hésitation, un souffle qui naît, s’arrête, se fige, reprend. Je suis curieux de tout ce qui bouge et surtout de l’inconnu qui m’apparaît timidement et s’en retourne à son histoire.

Je sens qu’il y a dans ces signes corporels éphémères, des attentes, des espoirs, de multiples possibilités de sentiments, d’émotions, de voix possibles, de gestes laissés dans l’ombre de nos réalités limitées, éduquées. Prêter attention et partager quelques clefs attentives pour une possible prise de conscience de celui qui apprend, est une des Voies de mon enseignement.

Tout cela je l’ai appris dans mes formations à la Méthode Feldenkrais® où nous passons du temps à développer la prise de conscience par le mouvement «PCM®» et l’intégration fonctionnelle «IF®». J’ai aussi puisé dans l’enseignement des Tibétains, la méditation, l’exploration du souffle, le yoga de la respiration, dans la pratique des arts martiaux “ Aïki Do, Karaté, Qi Gong,” dans quelques mouvements de Pilates, dans l’apprentissage de la comédie classique, contemporaine, clown, commedia dell’arte et les nombreux ateliers autour de la musique, de la pratique du chant et de l’improvisation chantée ou jouée.

J’ai goûté cette variété parce que j’aime profondément la vie et qu’elle participe d’un mouvement incessant inscrit dans ces différentes formes qui ont toutes des points communs que j’aime rassembler, pratiquer. C’est dans le Jeu, que je trouve cet enracinement mobile, cette présence à ce qui est, au souffle qui vient et qui  va dans cette voix que je suis et que je peux étendre.

Jouer n’est pas faire semblant, fuir la réalité, s’infantiliser, mais traquer le réel qui se cache dans chaque proposition, chaque geste, chaque note, chaque mot. C’est tout cela l’interprétation de ce que nous sommes, de ce que nous faisons : des mouvements en soi.

« Rendre ce qui est impossible possible, ce qui est possible facile, ce qui est facile agréable "

Moshe Feldenkrais

Cette phrase m’accompagne à chaque instant dans l’enseignant que je suis. C’est cela que j’ai puisé de plus réaliste et sensible dans cette méthode d’apprentissage, cette capacité inhérente à chaque personne d’aller vers une souplesse d’expression, de prendre conscience des efforts qui réduisent les élans et de jouer, chacun à sa mesure, à les transformer pour plus d’efficacité.

Il y a du plaisir à être en scène, à prendre la parole, à capter l’attention d’un auditoire, à faire au quotidien le mouvement clair et juste pour soi.  Ce plaisir, j’en suis convaincu, peut trouver encore plus de force tranquille si l’on prend le temps d’accorder son instrument, d’entrer en harmonie. Et l’accord ne se fait pas uniquement dans la détente mais dans les justes tensions nécessaires à ce que nous voulons effectuer ou transmettre.

Ce sont toutes ces gammes que je propose dans la pratique du ChœurSing. Devenir curieux de soi, changer ses angles de vue, d’action, afin de pouvoir à sa mesure enrichir sa palette  d’interprète, que ce soit sur une scène, un podium,  dans une salle de conférence ou sur le terrain de jeu de chaque jour.

Je pense qu’une part du charisme se trouve dans cette possibilité en soi de donner à voir, à entendre, à ressentir non seulement ce qui nous ressemble mais aussi tout ce qui nous rassemble.

Cette part autrefois étrangère à nos sens, qui semble appartenir à l’autre, et que nous avons le courage de mettre en lumière.